CLCV Touraine | Enquêtes
146
archive,category,category-enquetes,category-146,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,overlapping_content,qode-theme-ver-16.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Tarifs des coiffeurs pas assez clairs et
une regrettable inégalité hommes-femmes

La CLCV rend publique son enquête sur le respect de l’obligation d’affichage extérieur des
tarifs des coiffeurs.

Chaque jour, près d’1 million de Français se font coiffer, à domicile ou dans l’un des 64 000 salons de
coiffure. Face à ce service de consommation courante, il est essentiel que le consommateur accède à
une information tarifaire préalable claire et complète pour comparer et choisir son coiffeur. Les 902
relevés effectués d’août à octobre par nos bénévoles pointent des insuffisances manifestes au
détriment du consommateur.

La loi est mal respectée
L’obligation d’affichage visible depuis l’extérieur pose problème pour 21,2% des coiffeurs enquêtés
(aucun affichage 12,8%, affichage peu lisible 8,4%). Il est inacceptable que cette obligation essentielle
et établie de longue date, plus de 30 ans, ne soit pas suivie par tous les professionnels. Nous
demandons des contrôles renforcés et des sanctions dissuasives à chaque non-respect constaté.

(lire la suite)

Plats à base de viande de bœuf : des choix compliqués !
156 produits décryptés !

La CLCV rend publique son enquête sur 156 plats* à base de viande. Lasagnes, ravioli, hachis parmentier,
cannelloni… l’offre est si importante qu’il est parfois difficile de faire son choix. Nous avons notamment
observé des quantités de viande de bœuf très variables, une qualité nutritionnelle à améliorer et la présence de
trop nombreux additifs et arômes.

Quantité de viande : c’est la loterie !
Nous avons constaté de grandes différences entre les catégories de plats. Les hachis contiennent en moyenne
20% de viande, soit presque 2 fois plus que les raviolis. Dans une même catégorie de produit, c’est le grand
écart : près de 60% des raviolis étudiés ont moins de 8% de viande et seulement un peu plus d’un tiers en ont
plus de 15%. Il existe donc des quantités de viande allant du simple au quintuple… pour un même type de
produit. Certains produits méritent-ils vraiment leur appellation avec seulement 4% de viande ?

Des produits bio plus chers mais ne contenant pas plus de viande
Certains produits bio, comme les raviolis en conserve, contiennent moins de viande que les produits non bio
alors qu’ils coûtent deux fois plus cher. (lire la suite)

Lire aussi le dossier de presse

Enquête sur la qualité et le prix des fraises et abricots vendus en France.
La CLCV rend publique son enquête exclusive de satisfaction sur la qualité et le prix des abricots et des fraises vendus
en magasins. Près de 900 consommateurs dans 25 départements ont ainsi testé à l’aveugle des abricots français et espagnols et des variétés de fraises françaises et espagnoles. Il apparaît que la satisfaction pour le goût n’est pas au rendez-vous et qu’il n’existe pas de corrélation entre le prix et l’évaluation des consommateurs.
Lire le document intégral (en PDF)

Bonjour à toutes et à tous,
Nous vous informons de l’existence d’un questionnaire pour mieux cerner les attentes des consommateurs sur les substances chimiques :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfSQjsZFaG_i-Kz-0rJoadsWUgSzyHkKODIUc5zIu6Zopv6Fw/viewform

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site :
https://www.ineris.fr/fr/lineris/actualites/produits-chimiques-faites-nous-savoir-ce-que-vous-voulezSi vous souhaitez y participer… n’hésitez pas. Merci également de relayer dans vos réseaux !
Belle fin d’été à toutes et à tous.

Rappel de produits contenant des légumes contaminés à la Listeria

L’entreprise Greenyard procède au retrait et au rappel de légumes surgelés produits entre le 13 août 2016 et le 20 juin 2018 dans un de ses sites en Hongrie. La cause : une contamination à la Listeria monocytogenes.

La commercialisation de l’intégralité des légumes surgelés produits par l’usine hongroise a été interdite. Parmi les légumes contaminés, on note du maïs, des petits pois, des haricots, des épinards et de l’oseille. L’entreprise a annoncé la fermeture du site. 80 pays seraient concernés par les retraits.

Risques liés à la présence de Listeria et symptômes de la listériose

La Listeria présente peut entraîner la listériose. Une maladie parfois grave et dont le délai d’incubation est long (jusqu’à huit semaines). Les symptômes habituels sont une fièvre plus ou moins élevée, accompagnée de maux de tête et parfois de troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements). Des complications neurologiques (méningite, encéphalite) peuvent également survenir dans certains cas. Les personnes âgées, immunodéprimées et les femmes enceintes doivent particulièrement être attentives à ces symptômes. Rappelons que les conséquences de la listériose peuvent être graves pour l’enfant à naître. Pour plus d’informations sur la listériose, cliquez ici
Les consommateurs présentant ces symptômes après avoir mangé les produits figurant dans la liste de rappels suivante doivent consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.
L’autorité européenne de sécurité des aliments, l’EFSA a fait état de 47 cas de listériose dont 9 décès sont connus à ce jour pour ce foyer de contamination. Pour plus d’informations, cliquez ici 

Quels sont les produits concernés en France ?

Il y a eu de nombreuses livraisons de ces produits en France, notamment chez Lidl, Carrefour, Auchan et Intermarché. La traçabilité des produits est complexe car les légumes entrent dans la composition de nombreuses denrées alimentaires. Les légumes commercialisés par l’entreprise Greenyard faisaient partie de la liste des ingrédients de plats surgelés mais aussi de salades, de plats préparés ou encore de taboulés,…
Il faut donc s’attendre au rappel d’autres produits dans les prochains jours. Restez à l’écoute !
Liste des produits contaminés : Document a télécharger

Appels téléphoniques commerciaux non souhaités:
il faut les signaler

Les consommateurs inscrits sur Bloctel, via le formulaire en ligne sur bloctel.gouv.fr doivent le signaler ou par courrier pour lutter contre certaines pratiques abusives.
Il est demandé aux consommateurs d’être particulièrement attentifs lors de la réception d’un appel litigieux, sur le numéro appelant, l’horaire et la date de l’appel, ainsi que sur le discours tenu par l’interlocuteur, s’agissant notamment de l’identification de la société appelante.
Les entreprises fautives peuvent être sanctionnées pénalement, dès lors que les agissements en cause peuvent être qualifiés de pratiques commerciales agressives (appels répétés de la même personne malgré le refus explicite de l’intéressé…). Pour rappel, le fait de mettre en œuvre une pratique commerciale agressive est puni d’un emprisonnement, de deux ans au plus, et d’une amende de 300 000 € au plus. Par ailleurs, les professionnels encourent également une interdiction d’exercer toute activité commerciale.

Enquête CLCV : ascenseurs en panne dans les HLM

La CLCV lance une enquête nationale pour dresser un état des lieux des pannes d’ascenseur en HLM et agir pour une meilleure qualité de service…

Lire la suite

Compléments alimentaires : démêlez le vrai du faux

Chute des cheveux ou préparation de la peau au soleil, les compléments alimentaires font un carton. Mais connaissez-vous vraiment ce que vous avalez ?…
Lire la suite

Environnement : l’océan, une richesse à sauvegarder

La CLCV rappelle en une infographie le rôle essentiel des océans dans notre vie quotidienne et la nécessité de les protéger…
Lire la suite