CLCV Touraine | DÉMARCHAGES TÉLÉPHONIQUES ABUSIFS : UNE AVANCÉE
16121
post-template-default,single,single-post,postid-16121,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,overlapping_content,qode-theme-ver-16.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

DÉMARCHAGES TÉLÉPHONIQUES ABUSIFS : UNE AVANCÉE

Du changement au bout de la ligne. L’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, a annoncé jeudi un nouveau cadre réglementaire afin de limiter le démarchage téléphonique abusif.

Les centres d’appels installés à l’étranger n’auront ainsi plus le droit d’appeler en France depuis l’international avec un numéro de téléphone local (débutant par 01 à 05) ou polyvalent (09).

L’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a en effet constaté des « usurpations de numéros » de la part d’entreprises dont les centres d’appels se situent hors de l’Hexagone, mais qui prennent un numéro français pour passer leurs appels commerciaux et tromper les consommateurs.

Les appels automatisés mieux encadrés

Autre changement : les systèmes automatisés qui émettent plus de messages et d’appels qu’ils n’en reçoivent ne pourront plus envoyer des messages promotionnels avec des numéros de téléphone mobile qui commencent par 06 ou 07.

Cette dernière décision inquiète la Fédération française des télécoms (FFT) qui précise que les systèmes automatisés ne sont pas tous abusifs. Elle souligne le besoin des entreprises à démarcher leurs clients afin de connaître leurs satisfactions et leurs attentes.