CLCV Touraine |
15994
post-template-default,single,single-post,postid-15994,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,overlapping_content,qode-theme-ver-16.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

EVITER LA FRAUDE A LA CARTE BANCAIRE

 

Les bonnes habitudes pour limiter les risques

1. Tenir son antivirus à jour sur son ordinateur, utiliser un pare-feu (« rewall »).

2. Verrouiller son mobile avec un code, ses empreintes digitales ou la reconnaissance faciale.

3. Nettoyer régulièrement ses appareils avec des logiciels gratuits à télécharger : CCleaner, Glary Utilities, Malwarebytes.

4. Ne jamais communiquer ses données personnelles et bancaires en cliquant
 sur un lien reçu par e-mail ou SMS (banque, impôts, CAF, Pôle emploi…).

5. Ne pas enregistrer en favoris ses sites de e-commerce préférés ou celui de 
sa banque pour ne laisser aucun indice
 sur ses habitudes.

6. Choisir des mots de passe comportant au minimum 8 caractères dont une majuscule, une minuscule, un chiffre et un caractère spécial.

 

En cas de fraude en ligne, la banque doit vous rembourser

Lorsqu’il y a usurpation ou contrefaçon de vos numéros de carte, votre banque doit rembourser les sommes détournées ainsi que les frais d’agios éventuels et de fabrication de la nouvelle carte… Procédez dans l’ordre : faites immédiatement opposition et listez les opérations litigieuses. Signalez la fraude aux forces de l’ordre sur Service-public.fr. Un récépissé vous est transmis. Adressez-le par courrier recommandé à votre banque accompagné de votre demande de remboursement. D’après l’article L133-18 du Code monétaire et financier, 
elle doit vous rembourser le montant des opérations non autorisées au plus tard
 à la fin du premier jour ouvrable suivant sa mise au courant, sauf si elle a de bonnes raisons de soupçonner une fraude de votre part et si elle en communique les raisons par écrit à la Banque de France. Attention, si elle prouve une négligence grave de votre part, par exemple une très grande naïveté lors d’un hameçonnage, elle peut refuser de vous rembourser (article L133-23).

Intitulée Perceval pour « Plateforme électronique de recueil de coordonnées bancaires et de leurs conditions d’emploi rapportées par les victimes d’achats frauduleux en ligne », elle va permettre de faciliter :

  • vos démarches en cas de vol des données bancaires puisque vous n’aurez plus besoin de vous déplacer à la gendarmerie ou au commissariat pour signaler la fraude ;
  • le remboursement des sommes dérobées ;
  • la lutte contre les auteurs de ces infractions bancaires (collecte et recoupement des informations à l’échelle nationale).

 

Qui peut utiliser la plateforme Perceval ?

Pour signaler une fraude sur Perceval, il faut :

  • toujours être en possession de sa carte bancaire ;
  • que les coordonnées bancaires dérobées aient été utilisées pour faire un achat en ligne ;
  • avoir fait opposition sur sa carte bancaire auprès de sa banque.

 

Comment accéder à la plateforme ?

Perceval est accessible 24h sur 24 et 7 jours sur 7 depuis le site du service-public.fr via l’onglet « fraude à la carte bancaire » qui vous conduit au système d’identification France Connect. Là, vous vous connectez à partir de l’identifiant et du mot de passe que vous utilisez pour le site des impôts, de la Sécurité sociale ou de La Poste.